Il y a des fleurs que l'on ne peut oublier

par hervé Dalle Nogare  -  3 Janvier 2017, 05:24

Il y a des fleurs que l’on ne peut oublier

Les fleurs aperçues entre deux pierres

Les fleurs des rues, des rendez vous

Les fleurs des quand tu veux et des adieux

Les fleurs sous le ciel des cimetières

Quand la terre la cendre

Est lourde est légère

 

Les fleurs des dimanches des mariages

Les fleurs sous la voute des gares

Des corps s’embrassant  des années après un départ 

Les fleurs au bord des grands larges

Quand partent les rêves et les bateaux frêles

Les fleurs de pays rugueux et précis

Des pères et des frères partis

 

Les fleurs en océan

Sur les prairies d’avant les hommes blancs

Où seul le vent, droit devant, bleu, erre

Heureux d’être vent entre ciel et rivière

Et les fleurs que je tressais

En diadème posé sur tes longs cheveux jais

Eblouis par tes rires et le chant de la plaine

Oh mon amour, ma princesse amérindienne

 


HDN Janvier 2017

 

To Lise, Landri...

Iracoubo, South America, April 2015...

Iracoubo, South America, April 2015...

Héloïse, French Guyana, May 2015

Héloïse, French Guyana, May 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

florent 03/01/2017 17:11

J'adore ce poème là, il est très beau, il est tout toi.