Au monde et aux étoiles filantes

par hervé Dalle Nogare  -  15 Février 2017, 14:49

Aime toi

Avec un grand M

Comme cœur battant

Animant

De poèmes résonnant

L’air, la Terre, le présent

Tes amis, tes amours

 

Estime

Tes infimes

Tes intimes

Firmaments

Du passé du futur

Délaisse l’infirme

 

De tes rimes rieuses

De tes oiseaux constellants

De ta voix voyageuse

Emotionne

Ce qui te cloue au sol

Le cœur l’âme seuls

Solutionnent

Ce que raison cloisonne

 

Aime toi

Tel que tu es

Avec tes ailes,

Tes égarements

Tes éperdument

Tes chatoiements de soleil levant

 

Essaime,

Simple, sincère,

Tes graines lettres

Tes scènes d’Etre

Légères, saines

Dans le vent la ville les champs

 

Vis ainsi intensément

L’essence existentielle

Dans tous ses mauves émouvants

La profondeur de notre présence

Au monde et aux étoiles filantes

Là, ici, maintenant  

Jusqu’à notre dernier soleil couchant

 

HDN  Février 2017

 

 

 

Au monde et aux étoiles filantes
Au monde et aux étoiles filantes

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes convictions. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « l’Authenticité ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « le Respect ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive, contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « la Maturité ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et, alors, j’ai pu me détendre. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « l’Estime de Soi ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les grands projets du futur. Aujourd’hui je fais ce qui est bien, ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « la Simplicité ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire. Les personnes, les situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « l’Amour Propre ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui j’ai découvert « l’Humilité ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois et ça s’appelle « la Plénitude ».
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur elle devient une alliée très précieuse. Tout ceci est « le Savoir Vivre ».
Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter . Du chaos naissent les étoiles. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle « La Vie »!
Avec le recul, nous comprenons que chaque ligne de ce poème transmet une leçon que nous pouvons retenir lorsque nous avons le sentiment de pas être suffisamment bon ou pas là où nous voudrions être.
Avez-vous des problèmes d’amour-propre? Je crois qu’apprendre à vous accepter comme vous êtes, tout en reconnaissant là où vous souhaiteriez vous améliorer, est un voyage perpétuel.
Beaucoup d’amour

Charlie Chaplin