Pars, le coeur déraisonné

par hervé Dalle Nogare  -  11 Février 2017, 05:47

Personne ne sait jamais

La peinture de tes arbres

L’armure de ton âme

Revêtue

De matin cinglé de blés murs

Le corps rayé d’herbes vertes

Sur la peau le rouge sucré des morsures

Au sortir des nuits

Sans trêve

Allant affronter

La réalité ciblée de publicité

De prières de travail hachurée

 

Quand tu aimes,

Pars,

Le cœur déraisonné

 

Personne ne sait jamais

La voilure de tes voitures

La puissance de tes pirogues

Gonflée de valises, de baisers volés

Filant sur la toiture des rues

Sur la courbure des fleuves

Laissant la ville hébétée

Sans avenir

Se réveiller

Vieillir

A coup de cash machine

De café,

A oublier

La Vie tes rêves

 

Quand tu aimes,

Pars,

Le cœur déraisonné

 

Personne ne sait jamais

Au combien l’aventure

De ta main par la vitre baissée

Dessine le monde décidé désiré

Des amants évadés

Qu’aucune peur ne ligature

Ni passé ni futur

Hérités

 

Quand tu aimes,

Pars

Le cœur déraisonné

Le cœur révolté

 

HDN Févier 2017

To Ilan, Surinam.....and Paul, Guyane/South of France

Soundtrack : Depeche Mode " In Your Room", listen Loud ...

Pars, le coeur déraisonné
Pars, le coeur déraisonné
Pars, le coeur déraisonné
Pars, le coeur déraisonné
Pars, le coeur déraisonné
Pars, le coeur déraisonné
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

florent 12/02/2017 02:45

Oui, oui, oui quand tu aimes, pars le coeur déraisonné. Merci HERVE