L'amour du souffle

par hervé Dalle Nogare  -  1 Avril 2017, 16:59

Il n’y a rien

Au-delà là de note planète Terre

Que nous ne connaissons déjà

Peut-être quelques arrangements moléculaires

La mise en lumière certains mouvements stellaires

La prise de conscience d’univers parallèles

L’expansion du temps et de la noire matière

 

Rien d’extraordinaire

Que nous même et nos querelles

Ou de ce qu’il restera

De de notre recomposition atomique

Poussières cosmiques

Altérés du peu et presque rien

De notre histoire culturelle

Notre condition de mortel 

 

L’anthropocène

N’est pas seulement

La très fine couche de terre

Marquant l’histoire géologique

De notre Sphère planétaire

Elle marquera

Pour les années lumières

L’apparition

Du transhumain

Notre prochain dénaturé

Cassant la chaine darwinienne

Et le début de sa migration vers l’univers

 

La concentration mortifère

Des richesses entières

Par quelques propriétaires

Pauvres d’âmes humanitaires

Est préparation

De l’apparition

Du posthumain désolidarisé

 

Le danger permanent

Pour les dominants

Aussi puissants et sécuritaires

Soient ils

Est que rien n’explique ce hasard

L’apparition de la Vie sous ce ciel

Et le miracle de Mozart

Einstein, René Char

Arendt ou Louise Michel

 

L’accident

Ton improbable rêve

Ton inattendu purement révolutionnaire

Oh toi singulier prolétaire

Peut enrayer tous les calculs computationnels

 

Eux partis,

Et leurs guerres aussi,

Nous restera l’heuristique

D’une collectivité

Intergénérationnelle

En responsabilité de fraternité

Gaïagraphique

Harmonique

A ré instituer

Magnifique

 

D’ici là,

Préserve

Même dans quelques songes graines

Ton libre désir sève

Ta folle joie de vivre saine

 

Cà et là

Ttransmets

De mémoires à actions plénières

Dans quelques sanctuaires

Espèces aux vies entières

Semence résistantes, poèmes,

Science et soin

Principes proudhoniens

Ou épicurien

 

Fussent ils

Dans des lieux

Souterrains

Forestiers

Frontières

Iliens

Désertiques

Urbains ou océaniques

 

Connectés à des réseaux cybers

Libres et pacifiques

Sans autre dieu ni déesse

Que l’amour Du Souffle

De l’humain et de son éternelle jeunesse

 

Tu sauras

Partager l’eau essentielle

Reconquérir la ville de vergers et de ciel

 

Tu verras

Revenir les abeilles providentielles

Et le miel des fleurs nouvelles.

 

HDN Avril 2017

 

L'amour du souffle