La femme libre, l'’homme bouleversant

par hervé Dalle Nogare  -  3 Mai 2017, 04:44

Je suis un être étrange

Passant du vent

Passeur de frontière

Pourvoyeur d’onguent

Voyant du long temps

N’ayant Comme appartenance

Que le bleu des instants

Ciel et turquoise des rivières

 

Je suis un être sauvage

Fait de forêts et de lianes

De fleuve et d’océan constellant

Chasseur d’image

Couvert de mot

Un indien errant

Courant sur le territoire

Liant la présence et l’existence

A perte de vue l’ondulance

Des prairies vives

Vert lissé des rochers et des torrents

 

Se peint ma peau

D’un chant bleu et jaune

 

Devant

Je te le dis

Est une aurore

L’aube d’une humanité

Renouvelée

Nous ne faisons que commencer

Notre odyssée

Il te faut prévenir ta descendance

Des siècles sont à traverser

 

Je suis un être de solitaire voyage

Parcourant ville et paysage

Allant et venant

De la beauté à l’ordinaire des cités

De la bonté première

A ma simple condition incarnée

Aimant le mendiant autant que l’enfant

La femme libre

L’homme bouleversant

 

De toutes ces vies accumulées

Etranges, sauvages, solitaires nages

C’est près de ton visage

Que je rivage l’existence d’un passage

Bleu des sables fins

Entre roches érodée

La vallée certaine bruisse de ton nom voyellé

 

Ne crois en rien

De ce que te dis ce monde

Arrêté

Ne crois en rien

Autre que ton rêve

Réalisé

 

HDN Mai 2017

 

La femme libre, l'’homme bouleversant