Réveil

par hervé Dalle Nogare  -  27 Février 2018, 14:59

Le sommeil à l’ombre de tes bras

Donne à la nuit le calme des rivières

Les arbres les plaines les villages

Tout fontaine l’eau des rêves faits

 

Lorsque tu m’ouvres à tes yeux

Le réveil se ciel au travers des persiennes

Et la terre entière se voile bleue

 La lumière se miel la lumière est tienne  

 

L’hier s’est lavé nu

Révélant la peau simple

De l’homme l’humble

La valeur le reconnu

 

A la source de tes yeux éveillés

L’aujourd’hui luit de fraicheur

Se dessinent des jardins des allées  

« Il y aura » bourdonne de fleur en fleur  

 

Entre pierres et folles fougères

Le travail a ses mains sa sueur

L’ardeur rayonne de midi

Le soir écoutera son récit

 

Les hommes se perdent corps désarmé

Dans des nuits blanchies de frayeur

Leur désert sable la soif crève-cœur

Hallucinée d’impardonné

 

Il n’y a pas d’ange entre la mort la vie

Il n’y a pas de paradis entre les portes

Il n’y a pas de rose pour ceux qui osent

Il n’y a pas que l'âme attendrie entre les galaxies

 

A l’ombre de tes bras tonnelle

Il n’y a que toi le monde bleui

Le sommeil l’eau ressurgie

Le soleil apprivoisé de tes réveils 

 

HDN Février 2018   Oyapock

 

Réveil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Agnès 04/03/2018 00:07

J'aimerai vivre tes mots et ne plus les rêver. Je ressens l'homme qui sera le musicien de mes battements de coeur. Il est dans mon avenir et mon présent furtif...je l'aime sans le le toucher.