Hey l'Ami, Te Souviens-tu ?

par hervé Dalle Nogare  -  22 Mai 2018, 00:32

Hey l’ami, te souviens-tu ?

 

Les si longs instants

Rêvés

Cent mille fois

 

Sous les nuits étroites

De ruelles froides

Aux minces ciels glaise

 

Un paquet d‘allumettes

Le nulle part des trottoirs

Les ombres dans les squares

 

Hey l’ami, te souviens-tu ?

 

L'interminable quai de gare

Les samedis soirs imperméables 

L'immuable gel et sable

 

L’âme collée aux vitres

Essayant de voir

Par-delà les brouillards

 

L’autre côté de la rive

Au delà des falaises

La face océane des jours

 

Hey l’ami, te souviens tu ?

 

Les si longs instants

Rêvés, ensemble

Sur le haut des villes

 

Passant de mains en main

De bouche à oreille

De corps à âme

 

La mer des caniveaux

La frontière des chemins de fer 

L' inconnu des autocars

 

Hey l’ami, te souviens-tu ?

 

Sûr, nous allions parcourir 

Ailés de voyages 

Des pays bleus des pays verts

 

Danser sur des places sans hiver

Tendre les bras aux musiciens

Boire des fruits païens

 

Le corps appartenu

La fatigue serait la nôtre

Sûr, nous traverserions le fleuve l’avenue

 

Hey l’ami, te souviens-tu ?

 

Les si longs instants 

Rêvés

Cent mille flammèches  

 

Je suis passé à Marrakech

J’ai suivi Corto Maltese 

Je suis à Paramaribo

 

Et ce je suis

Est un nous sommes encore 

Ensemble à nouveau

 

En ce jour arraché à la faux

Je t’écris ces mots

Sacrés de soleil

 

Je suis sur une terrasse du monde

A contempler la vie ronde

Tourner à merveille

 

Le cœur au milieu des hommes  

Ma main à t’encrer

Le solaire des beaux matins  

 

Hey l’Ami, toi qui t’es tu

Vaurien de marin

Voleur de pommes

 

C’est à toi trop tôt parti

Que je les dédis

Ces longs instants accomplis

 

 

HDN Mai 2018

Kourou, Paramaribo, Marrakech 

 

To Philippe M, Jacques P, Eric L....Forever Inside me

Et à Manu, Nono, Flo " Still Alive And Well": Rock n roll never dies! 

 

 

 

 

Hey l'Ami, Te Souviens-tu ?
Hey l'Ami, Te Souviens-tu ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Dominique 22/05/2018 09:16

Me revoilà, presque en vie, émergeant de deux mois de chaos et de travail abrutissant.
Tes mots sont les premiers que je lis, des mots qui parlent de nos rêves, de notre humanité fragilisée.
Je lave avec eux la crasse bureaucratique qui colle à mon âme, et j'espère.
Merci l'ami pour tes mots, merci aussi pour ces photos qui les accompagnent.
Notre conversation de l'autre jour m'a hanté longtemps. Je retourne au turbin mais avec un soupçon de sourire. Dominique