Je suis

par HDN Dalle  -  12 Avril 2019, 14:16  -  #poèsie, #photo, #musique, #audio

Clip Vidéo !

Lire puis écouter, voir, ou voir, écouter puis lire, à vous de choisir

Pour le texte audio, cliquez sur " fichier "  JE SUIS" après le texte  

English text at end of page

 

 

Je suis du monde

Je suis le grain de sable je suis la feuille d'arbre

Je suis femme je suis homme

 

Je suis l’âgé portant charge jusqu’à son couché

Je suis l’endeuillée d’un fils condamné

Je suis la fouettée dévêtue

 

Je suis le silence sous le supplice

Je suis la pensée réduite à l’atome

Je suis l’esprit dans le haut des oiseaux

 

Je suis le criant

Je suis la chantante

Sang coulant des balles reçues

 

Je suis les bras de la femme soldat

Enlaçant la femme libérée 

D’une ville oubliée

 

Je suis la main de l’enfant

Prenant la main de son parent

Désemparé dans une rue dépavée

 

Je suis le vieil enseignant

Filles et garçons attendant

Au seuil de son école isolée

 

Je suis la femme accouchant

Je suis l’enfant pleurant de vie

Je suis le vin versé pour le nouveau-né

 

Je suis l’homme revenu

 

Je suis le grain de sable je suis la feuille d’arbre

Je suis la poussière fantôme

Au centre des home computeurs

 

Je suis de fleuve passeur diseuse d’aurore

Reliant le mouvement des hommes

A l’histoire des étoiles et de la Terre

 

Je suis le jardin au milieu des pierres

Je suis le fruit des mots échangés

Par ces deux-là qui s’aiment

 

Je suis de maintenant

Je suis d’ailleurs je suis d’ici

Je suis de tous les temps

 

Je suis la poésie

A jamais invaincue

Traversant les nuits étendues

 

HDN Avril 2019

 

A vous, Mr  Eric Vallier,

Merci

 

Texte Audi JE SUIS, dit par HDN DALLE, sur la musique d'Armand Amar, remixée par HDN

Je suis

I am from the world
I am the grain of sand I am the leaf of the tree
I am a woman I am a man

I am the elderly carrying charge to his home
I am the bereaved of a lost son
I am the naked whipped

I am silent under torture
I am life reduced to the atom
I am the spirit in the top of the birds

I'm shouting
I am the singer
Blood flowing from the balls received

I am the arms of the female soldier
Hugging the released woman
From a forgotten city

I am the child's hand
Guiding the hand of his parent
Distraught in a deserted street
 

I am from the world
I am the grain of sand I am the leaf of the tree
I am a woman I am a man

I am the elderly carrying charge to his home
I am the bereaved of a lost son
I am the naked whipped

I am silent under torture
I am life reduced to the atom
I am the spirit in the top of the birds

I'm shouting
I am the singer
Blood flowing from the balls received

I am the arms of the female soldier
Hugging the released woman
From a forgotten city

I am the child's hand
Guiding the hand of his parent
Distraught in a deserted street


I am poetry
Never unbeaten
Crossing the extended nights

HDN April 2019

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Dominique Broussal 13/04/2019 18:05

Je viens d'écouter la version audio de ton poème. 4:16 et le sentiment pourtant d'un long voyage. J'ai revisité des périodes anciennes de ma vie, des souvenirs remontant à la surface tandis que la mélopée m'accompagnait. Ce poème aura sans doute une place toute particulière dans ce projet qui nous est cher. Un message évoque la fin du blog... Tu m'en diras plus. Mais alors même que je t'ai souvent encouragé à penser à l'édition, avec les contraintes qu'elle impose, j'ai la gorge serrée en pensant que cette aventure pourrait s'arrêter et que le fleuve de tes offrandes pourrait se tarir. Nous étions nombreuses, nombreux à découvrir dans un petit matin gris le scintillement de ta poésie comme une promesse de lumière. Je veux te dire merci encore pour avoir créé ce lien, pour avoir éclairé nos jours, pour avoir partagé la flamme. Elle est là l'humanité, fragile et pourtant toujours agrandissable par la foi d'un seul. Dominique

HDN Dalle 14/04/2019 03:26

Merci Dominique pour tes mots, tous tes mots. Ce qui se termine, effectivement, n'est qu'une période, au sens quasiment géologique du terme. Sur le socle de ce blog, autre chose est là, se sédimente, se compacte, s'agglomère....
Il y a ici, dans cette région du monde, sans cesse soumise aux migrations, une expression qui te dira une suite à mes écrits : " au revoir sous un autre soleil ". Et c'est une promesse que cette phrase là, une promesse d'un meilleur, d'un autrement, d'un gagné sur la vie. C'est la promesse de ceux qui, chaines brisées, donnent rendez vous à ceux qu'ils portent en eux...C'est départ, un arrachement d'une condition première vers une liberté définitive….C'est le chemin acquis, c'est la route des voyageurs, c'est l'âme des marins…

Sache qu'il y aura encore quelques textes….
Puis je continuerai à publier des photos….A bientôt, Dominique...HDN