La femme qui dort dans le train

par HDN Dalle  -  18 Juin 2019, 09:34

English version following

La femme qui dort dans le train

 

 

La femme qui dort dans le train

Retire un à un

Le regard de s hommes

Qu’a subi son corps

 

Bien sûr elle a ses désirs

Et ses enclins 

Mais c’est dans son cœur

Que réside celui qui la tient

 

Aimer

Juste aimer

Etre aimée

Juste être aimée

 

Qu’on lui prenne la main

Qu’on lui masse les pieds

Qu’on lui dépose une rose

Que son épaule ’on lui propose

 

Elle a en elle des jardins

Des parterres de mille fleurs

Des parcelles de mille mots

Des contes de mille et une nuits

 

La femme qui dort dans le train

Ne veut plus ne veut rien

Si une chose une seule chose

Qu’on la laisser aller

 

 

Sans que ne soit encore et encore

Ce que qui la tue prononcé

Se sentant comme rose arrachée

Jetée dans un cul de basse fosse

 

T’as un sacré fessier ma grosse

 

La femme qui dort dans le train

Avec ses rêves de presque rien

Retire un à un

Le regard des hommes

Sur ses hanches sur ses seins

 

La femme qui dort dans le train

A un défaut

Dans ce monde parfait

Où règnent muets mannequins et objets

 

Mais est-ce sa faute

Si elle, femme qui dort dans le train

Dans son sommeil tête posée sur les coussins

Est belle comme rose au matin ?

 

HDN Juin 19

 

 

 

The woman sleeping on the train
Removes one by one
The look of men
What has his body suffered
 
Of course she has her desires
And his inclinations
But it's in his heart
What lies the one who holds it
 
Like
Just like
To be loved

Just be loved
 
Let him take his hand
That one massages his feet
Have a rose
Let his shoulder be offered to him
 
She has gardens in her
Parterres of a thousand flowers
Plots of a thousand words
Tales of a thousand and one nights
 
The woman sleeping on the train
No longer wants nothing
If one thing only one thing
Let her go

 
 
Without being again and again
What kills her pronounced
Feeling like pink snatched
Pier in a bottom ass

 You have a big buttock big
 
The woman sleeping on the train
With his dreams of almost nothing
Removes one by one
The look of men
On her hips on her breasts
 
The woman sleeping on the train
Has a defect
In this perfect world
Where mute mannequins and objects reign
 
But is it his fault
If she, sleeping woman on the train
In his head sleep on the cushions
Is it beautiful like pink in the morning?
 
HDN June 19

La femme qui dort dans le train
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Agnès 19/06/2019 06:20

Merci pour nous toutes. Hervé, tu es un Homme de la vraie vie. Tu oses ressentir. Ce poème est plus qu'un texte cest un hymne au respect de l'être Femme. Je kiffe grave chaque phrase; elles montent en puissance comme la soif de vivre et l'espoir qu'au réveil le monde sera doux.