L"Amour de l'amour

par HDN Dalle  -  21 Février 2020, 14:49  -  #poèsie, #musique, #photo

les arbres sont amants, eux aussi

les arbres sont amants, eux aussi

 

 

Il y a dans l’amour, dans sa partie supérieure

 

Ce que l’on nomme l’Amour de l’amour

 

On ne peut la voir

 

 

 

Pourtant elle se manifeste

 

Dans le quotidien de nos vies ordinaires extraordinaires

 

Très humaine elle peut être rapprochée

 

De quelques sentiments religieux

 

Mettant en scène tel ou tel dieu

 

Divinité ou esprit surnaturel

 

 

 

Il n’en est rien

 

 

Nous laissons à des boutiquiers

 

Des cinéastes des producteurs

 

Cette partie du cœur humain

 

Que tous nous avons en nous

 

 

 

 

C’est elle qui agit

 

Quand malade et sur sa fin de vie faite de lit d'hôpital et de murs blancs

 

L’homme dit à son aimée,

 

«  Laisse moi,  va, toi dont  le cœur est sain,

 

La vie qui bat en toi t’attend 

 

Je fermerai les yeux tu seras en moi

 

Toi au loin, pouvant retrouver l’amour d’un autre

 

 

 

 

C’est cette jeune femme qui devant le désespoir de sa mère inféconde

 

Mère très jeune, trop jeune,

 

Lui donnera un enfant d’elle,

 

Un enfant soleil jusqu’à la fin pour cette femme en solitude

 

L’enfant aujourd’hui grandi est un jeune heureux d’avoir été tant aimé

 

 

 

 

C’est l’accueil dans une famille du fils abandonnée

 

Par une sœur inconsciente

 

Qui sera fils

 

Qui deviendra homme

 

Ayant eu père, mère, grandes sœurs aimantes

 

 

 

C’est ce jeune homme laissant tout travail et honneur

 

Pour élever son fils jour nuit heure après heure

 

Hiver après hiver défaisant chaque larme de nuit

 

Pour mettre du bonheur au centre de son regard  

 

Mère inconsciente  tôt repartie dans un lointain pays  

 

 

 

C’est cet amour-là qui fait dire à l’autre tant aimé

 

 

De pleine âme déclarée de toute voix

 

« Va, je t’aime mais c’est ailleurs dans d’autre bras,

 

Que tu seras heureux, ta vie pleine t’appartient »

 

 

 

 

C’est celui-ci qui fait qu’aimer cet amour-là

 

N’a ni frontière ni âge

 

« J’arrive du bout de la terre pour être là près de toi 

 

Le cœur ouvert en seul passeport

 

 

 

Ce sont ces amants-là enlacés corps et âme

 

Qui dans la jouissance de leurs sens irisés

 

Voient aux étoiles et au souffle leur appartenance

 

Voient dans tous ceux qui se  sont aimés communauté   

 

 

 

 

Ce sont, ce sont, comme un même son

 

Des milliers de cas à dire à voir

 

Tout autour de nous

 

Dans le mouvement de la vie et du temps

 

Sur Terre qui tourne autour de soleil roi

 

 

 

 

Aimer et désir forment  le premier Eros

 

C’est la créativité

 

Il féconde les corps donne le bonheur amène à l’abandon

 

Mais tant de maux tant de douleur peut-il porter

 

Le manque, l’absence, la jalousie les larmes l’envie

 

Le pouvoir d’un seul d’un mot incompris qui dégénère le cœur l’âme

 

La souffrance des ruptures des départs prématurés

 

Au combien sommes héritiers aveugles

 

Des amours cassées

 

De ceux dont nous sommes nés

 

Porteurs de vieilles peaux blessées

 

 

 

L’amour de l’amour est le deuxième Eros

 

Il est l’amour dans l’entier solaire qu’il porte

 

Il est celui qui nous fait comprendre la langue des arbres et du vent

 

Des animaux du ciel qui se lève au-dessus des roseaux et des coquelicots

 

Des fleurs amoureuses et des abeilles ruisselantes de pollen

 

 

Il est le libre et l’éternel

 

Il est celui qui change l’ombre des favelas en des prés verts et bleus

 

Il est de l’être humain sa plus grande élévation

 

Fécondant des lendemains heureux

 

Sans condition ni aucun dieu

 

Ici sur Terre comme au milieu des amas stellaires  

 

 

HDN FEVRIER 20

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Agnès TURGIS 27/02/2020 09:48

Et que faire pour tous ceux qui n'ont jamais connu l'amour d'un père et dune mère. L'humanité se perd dans ce gouffre sombre et froid. Que peuvent espérer ces hommes en pleurs; sont-ils irrémédiablement sans futur, en proie à l'errance ? Sommes nous capables de les arracher de leurs torpeurs? Lettres sans réponse ?

HDN Dalle 27/02/2020 11:13

Très beau message; profond et humain! La poésie les accueille, tous !