Aimer est le voyage sans fin

par HDN Dalle  -  28 Mars 2020, 04:59  -  #poesie, #photographie, #musique

Aimer est le voyage sans fin

 

Tu je toi moi toile voile et les étoiles au-dessus de la terre il y a la mer brillante

 

Ton corps façonne mon corps et cette grande histoire nous emmène loin

 

Sur la voie des petits points tout autour  du cercle solaire  du cercle de nos mains

 

De la sphère de nos chairs

 

 

 

Demain c’est hier demain c’est maintenant le temps est élastique

 

M’a dit mon ami vivant chez les amérindiens tout en haut du fleuve

 

Je crois qu’il a raison.de la déraison du temps

 

 

 

Le temps nous fait voir les arbres en conjugaison avec l’eau le soi le monde fait

 

De glaise de mer d’air et de toi qui aimes les songes et le parfum de l’aube

 

Toi que je rencontre à chaque je t’aime  

 

 

 

Quand pleut s’ensoleille aimer en moi c’est en toi que pleut le vert qui est mien

 

Comme mine du roi Salomon oh ma femme bleue couverte de mots

 

En arabesque de mes voyelles caresses

 

 

 

L’éther est la matière des rêves et des couleurs consonnes

 

S’aimer se dit lentement de tout ses membranes de toute sa peau intérieure

 

Touchant l’extérieur  l’épiderme ouverte au mystère de l’autre

 

 

 

Ce sont des constellations qui se rejoignent ce sont des divines sensations

 

Les plus hautes  émotions du vivre à l’air libre au milieu des êtres humains

 

Et des forêts où chantent encore les légendes amazoniennes  

 

 

 

Se couvre la peau mienne de tout tes mots sens l’essence de la lumière est là

 

Entre le toi-moi le  je-tu noués de sueur de perle de toile et de voiles dénudés  

 

 

 

Aimer est le voyage sans fin 

 

 

 

HDN Mars 2020

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Dominique 06/04/2020 10:20

Comme je suis sensible à ce renversement des évidences. Et à l'élasticité du temps. Morin rajoute un argument : "La deuxième chose : pour prédire le futur, il faut voir l’avenir à partir d’un présent. Or il faut supposer que notre présent est connu. A mon avis c’est une illusion totale : l’illusion que nous connaissons le présent. Pourquoi ? Pour deux raisons : la première c’est que nous n’avons pas le sens du relief et de la véritable importance des événements, puisque ce relief et cette importance seront donnés dans le futur". Le pied qu'en tant que poète tu as dans le futur que tu entrevois (en temps que poète) est précisément ce qui nous aide à comprendre le présent, ce qui pour nos vies d'hommes et de femmes et bien plus décisif que de prédire l'avenir.