Vous, vos messages

par HDN Dalle  -  16 Février 2019, 09:20  -  #photo, #musique, #poèsie

Vous, vos messages

 

Je reviens de mission où vos messages me sont parvenus au gré des faibles connexions qui, de temps en temps, se faisaient le long du fleuve Maroni que je le longeais, face au Surinam, pays difficile s’il en est. Ce sont les connexions passant par ce narco-pays qui me permirent de lire, incomplètement, vos messages auxquels je ne pouvais répondre.

Dans le 4X4 déglingué, sans essuis -glace, conduit par un haitien clandestin, sympa mais légèrement allumé tant il prenait des risques sur les pistes détrempées par des pluies fortes autant que soudaines  que nous prenions pleine face,  vos petits bips émis en chapelet me firent venir à chaque fois sourire, chaleur, émotions. La brume de ces sept heures du mat accrochait encore la cime des arbres mais aussi le fond de mes yeux. 

Alors que je croisais des Bushinengés  des  Brésilos, des Guyana-men, des filles très jeunes déjà dans le sexjob,  des mamas avec une floppée de gosses autour d’elles, des types dont on me recommandait de ne pas «   prendre » le regard, des jeunes profs perdus mais d’un courage exemplaire nommés sur des sites isolés, vos messages me reliaient à une vie où l’amitié, tressée comme une corde d’un puissant trois mâts,  est encore solide dans un monde qui prend l’eau de toute part.

 

Ces quelques jours de missions furent, encore une fois, beaux, épuisants, sublimes, tragiques, inoubliables.

La cocaïne venue du Pérou fait des ravages chez les «  mules », les vénézuliens sont maintenant partout, les garimpeiros rendent coup sur coup aux marsouins de l’armée française en action depuis des mois, la saison des pluies bouillasse tout, les instants de soleil transforment l’air en bain de vapeur.

Pas plus à dire : ce 12 Février,  jour anniversaire de mes 62 ans, âge où on sait encore plus qu’une fin de soi se rapproche, que le corps ne répond plus « comme, comme avant » me restera marqué comme un jour «  hors norme ».

Parce que ce fut extraordinaire de vous lire, même partiellement, suivant le fleuve Maroni, au cœur du pays Aluku, traversant cette immense forêt amazonienne où l’intact est encore là, parcourant des pistes rouges briques sous des pluies chaudes et des ciels bleus comme le désir de vivre…

 Je vous embrasse, je vous serre dans mes bras, je vous salue, je vous remercie. Je vous donne rendez-vous pour d’autres partages forts  comme verres de rhum que glace pilée, sucre de canne et citron vert subliment.

Et je vous nomme tous …

Carol, Florence et Sylva de Corse, Fab Faby,  Yves de Mandchester, Arty Florent and "Music" Magou du Vietnam, Kritov du Burkina, Christophe " Sudan heroic traveler and dancer ", Poetic Orgues, Albanie,  Omar, Ottman Sdigui, Nordine, Maher du Maroc, La belle Nade de Casa,  Nat blue tunisian, Vera et Christina du Brésil, Maria Be du Liban, Karine du Ghana, Diane de France/Mada, Elodie, Marc et Odette du Sud France, Françoise my cousine, Andréa «  tout le Brésil à Bordeaux »,  Norbert «  guitar man », Jenny la douce, Djee Djee et Kris d’Ardèche, Alain Gir " guyane for ever", Cathy Lacaz " la classe,   Anne «  come back in France, Gérald ,Fama, Fify, Philippe et Lionel from «  les Mureaux City », Emmanuel toujours là, Johanne,  Laurent, Eric les héroiques de Kourou, Camille «  sweet green eyes, Patricia «  nothing compare to you » Ivan Paramaribo Best Driver,  Vanessa ET Noah de Montpellier, Emma DN " Singapour Pretty woman" , Odette, l’ange de Gargen, Claude W " yes i know FB" , and, Emma «  les voix vives »( yes j'y serai) 

Céline «  like a sister »

Faz , Agnès,les always in heart,  Nat et Sacha «  across the world »

Et bien sûr, Alfred «  brother », Sweet Paula…Plus de 50 ans qu’ils sont là ces deux là

 

Voilà, je vous ai «  in me »…Amis-famille,  vous êtes comme mailles d’une couverture dont on s'enveloppe  quand  temps sec comme solitude creuse le coeur, que nuit sans fond encercle l’âme glaçant corps et  rêves et que la sueur des "pourquoi "  colle à la peau.  Résonnent ainsi les étoiles marines au-dessus de moi. J'entends, sortis du fond des galaxies les mots et les oiseaux chanter les couleurs de ce monde à aimer. C'est là que nait toute mon écriture...

Pour vous, ces photos prises lors de cette mission au bord du Maroni..

Love to You

 

HDN  Still alive and well Février 2019

 

 

Soundtrack Nothing compare to you, ( Prince) by ,Chris Cornell….

For Vera, Andrea, Christina, Brasil !

Aqui, eu tenho você "em mim" ... Amigos-família, você é como pontos de um cobertor que nós cobrimos quando o tempo seco como a solidão escava o coração, aquela noite sem fundo circunda a alma e aquele "por que, onde "varas molhadas na pele. Então ressoe as estrelas do mar acima de mim. Eu ouço do fundo das galáxias palavras e pássaros cantam as cores deste mundo para amar. É onde toda a minha escrita nasce ...
Para você, essas fotos tiradas durante esta missão na beira do Maroni ..
Te amo

Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Vous, vos messages
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C
magnifique et les textes et les photos, filles de photographes avec nicole on est sensible ; j'espère que l'on se verra bientôt pour que tu partages avec nous ces expériences superbes
chantal (soeur de nicole)
Répondre
G
Mn prof mn inspiration ce texte m eux touche de mn bagne encore une fois bbe anniversaire et long vie grs biss les mureaux .
Répondre
D
Magnifique, comme toi. Tu me redonnes du courage et beaucooup d oxygène. Merci.
Répondre
G
Genial... enfin un texte à ma portée...Hervé, attention !tu tombes dans la facilité...Je t embrasse
Répondre